Intervention de Marc Morel pour le groupe PS, PRG et personnalités locales pour le débat d’orientation budgétaire

Depuis son élection, la municipalité de gauche dans cette ville a décidé d’enclencher une politique réaliste de maîtrise des dépenses.

Mais cette politique nous refusons de la faire aux dépens des habitants : nous nous sommes engagés à ne pas augmenter les impôts jusqu’à la fin du mandat et nous n’avons pas dévié de cette ligne.

Pourtant le contexte de crise économique est très dur pour toutes les villes : une stagnation des dotations de l’état et des pertes de recettes fiscales.

Ce sont plus de 1.5 M euros de baisse de recettes pour la ville auxquelles nous devons faire face pour cet exercice budgétaire ajoutée à une incertitude sur la situation de la ville par rapport au Fonds de Solidarité de la Région Ile de France (FSRIF). En effet à l’heure actuelle rien ne permet d’affirmer que nous en serons toujours bénéficiaires.

A cela s’ajoute les pertes liées au départ de PSA : plus de 500 000 euros de diminution de la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Pour faire face, tous les services de la ville ont fait des efforts importants et l’exercice budgétaire 2013 permet de répondre aux exigences budgétaires tout en garantissant l’essentiel, la qualité de vie des habitants.

Tous les ans les mêmes reproches. A chaque débat d’orientation budgétaire les mêmes accusations :

A entendre l’opposition la ville serait en faillite.

Pendant des années la droite a mis en place une gestion de père de famille pour la ville, déconnectée des réalités et surtout incapable de prendre le pari du changement plutôt que le confort de l’immobilisme.

C’est une obsession incompréhensible de l’endettement minimal au détriment des besoins élémentaires qui a fait prendre la ville un retard considérable. La ville y avait même gagné le sobriquet de « belle endormie ».

Les Aulnaysiens l’ont d’ailleurs bien compris puisque non contents de vous avoir sanctionné en vous retirant les rênes de la ville, ils nous réitèrent leur confiance à chaque élection intermédiaire.

Entretien des écoles laissé en jachère, Plan de Rénovation Urbain enlisé, le dossier du Bourg avec l’usine d’amiante oublié, aucune action pour sauver PSA malgré les signaux d’alerte nombreux et la menace d’une crise pour ces emplois, crise que nous affrontons aujourd’hui.

Rien de plus que les obligations légales en terme de démocratie locale, aucune action pour pourvoir la ville d’un nouveau commissariat et un plan de déplacement laissé à l’abandon.

C’est le bilan désastreux auquel nous avons du faire face dès notre arrivée, même si l’opposition tente grossièrement de le faire oublier en nous attaquant aujourd’hui sur une prétendue mauvaise gestion.

Cet état de fait, nous l’avons pris à bras le corps.

Oui nous avons préféré porter la dette au niveau de la moyenne des villes de même strate plutôt que de faire supporter le coût des erreurs de la précédente mandature aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens.

Ils ont vu et ils voient chaque jour notre action.

Notre action, c’est plus d’investissement et plus de justice pour notre ville.

Nous croyons en l’avenir d’Aulnay-sous-Bois, c’est pourquoi nous avons fait le choix de lui redonner vie.

Par rapport à la précédente mandature c’est en moyenne 10 M euros de plus par an que nous avons injecté dans les programmes d’investissement.

Plus d’investissement donc plus d’emprunt certes, mais que de bénéfices pour la commune!

Le Plan de Rénovation Urbaine que la droite avait laissé s’enliser sera achevé en 2014. En plus de ce plan, nous avons réussi à créer des partenariats pour que des plans de sauvegarde soient mis en place dans des  lieux de la ville en grande difficulté : La Morée, Savigny…

La concession Mitry-Princet, ce réaménagement en profondeur d’un quartier dans son ensemble avec plus d’équipements publics et la construction de nombreux logements, voilà le genre de projets que nous portons avec fierté et qui sont l’indicateur d’une municipalité responsable.

Le projet d’aménagement et l’opération de dépollution du CMMP ont enfin abouti avec un coût pour la ville s’élevant à plus 17 M d’euros, et vous avez pu vous en rendre compte, les élèves vont réintégrer une école neuve après les vacances de mars.

Les sanitaires rénovés dans les écoles, les travaux d’aménagement dans les groupes scolaires Ambourget et Solbès, en moyenne 1 M euros de plus qu’entre 2002 et 2007 pour offrir des conditions d’étude décente à nos enfants et anticiper sur l’évolution démographique en offrant de plus grandes capacités d’accueil.

Un exercice de démocratie locale ambitieux avec par exemple, et pour ne parler que de l’actualité, une concertation programmée sur le Plan de Déplacement Urbain sur le sud de la ville.

Enfin le défi de maîtrise de la masse salariale a été relevé puisque cette augmentation, non contrôlée dans le précédent mandat (+20.19% entre 2001 et 2007), a été ramenée à de proportions raisonnables (+13.73% entre 2007 et 2013) et même à une maîtrise quasiment à l’équilibre entre 2012 et 2013.

Voilà ce que fait une municipalité responsable : elle offre à ses administrés le meilleur tout en maîtrisant les finances publiques.

Nous poursuivons et poursuivrons à chaque exercice budgétaire les avancées dans le programme municipal tout en assainissant les finances locales , malgré les attaques et la mauvaise foi.

Ne vous fatiguez pas chers collègues de l’opposition, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens ne vous croient pas et ne vous croiront plus.

Marc Morel

Publicités

Tagué:, , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “Intervention de Marc Morel pour le groupe PS, PRG et personnalités locales pour le débat d’orientation budgétaire

  1. Daniel JACOB conseiller municipal 28 février 2013 à 22 h 49 min Reply

    Pas hypocrisie !
    Monsieur SEGURA a très bien compris notre attitude. La lettre que lui a adressé Jacques CHAUSSAT ( voir blog jchaussat.com) est très claire. Nous souhaitons en effet apportés une aide légale et rapide aux salariés Aulnaysiens de PSA via la structure municipale à caractère sociale ( CCAS). Nous l’avons exprimés dans le cadre du conseil municipal. D’ailleurs le souci était partagé par le groupe UMP, n’essayez pas de nous diviser sur le sujet. Cela , c’est de la petite politique politicienne.

  2. Êtes-vous certain que ce commentaire a sa place dans cet article? Vous vous exprimez visiblement sur l’article concernant la subvention sur PSA.
    Nous « n’essayons pas de vous diviser » sur le sujet, vous le faites très bien vous-mêmes en votant différemment sur ce genre de décision politique. Nous n’avons relevé que les faits avérés en conseil municipal et au conseil général.
    Pour le reste nous avons répondu dans l’article concerné sur l’implication de la ville et de ses services dans la gestion sociale de la crise chez PSA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :