PSA ou le recours cynique de la droite Aulnaysienne.

Manifestation contre la fermeture de PSA AulnayComme nous l’avions déjà évoqué dans un article précédent (ici), le conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois a voté le 21 février dernier à une large majorité une subvention de 8000 € à l’association de soutien aux salariés en lutte.

Dans un des départements les plus touchés par la crise et dans le contexte industriel délabré qu’on laissé derrière elles les années Sarkozy, nous nous devons de réagir.

Pendant sa campagne François Hollande avait proposé un contrat européen avec les industriels afin qu’ils s’engagent à localiser la production sur notre territoire et à approfondir les efforts en termes de solidarité de filière avec les équipementiers. C’est vers cela qu’il faut tendre et les élus de la majorité seront toujours solidaires de ces actions.

Mais l’accélération de la chute de la production et la détresse des salariés appellent des mesures d’urgence et cette subvention va dans ce sens.

Cette position assumée de soutien clair aux salariés et qui fait partie d’un mouvement large de mobilisation d’un grand nombre de collectivités locales, a pourtant immédiatement provoqué une levée de boucliers de la part des groupes de l’opposition de la droite et du centre qui, non contents de s’être abstenus ou d’avoir voté contre le texte, ont déposé un recours pour faire annuler cette délibération et de fait annuler la subvention.

Position surprenante de la part du groupe de Mr Chaussat dont le parti, l’UDI avait voté quelques heures plus tôt en séance du conseil général une subvention de 10 000 euros pour la même association de salariés. (article ici)

Cela n’a pas empêché Mr Chaussat de rédiger une lettre au maire de la ville Gérard Ségura, lui enjoignant d’annuler cette subvention et de la reverser au CCAS de la ville sous des prétextes fumeux de procédure légales.

Non Mr Chaussat nous ne serons pas la seule ville qui accompagne son aide de conditions par rapport au lieu d’habitation des salariés en détresse. Ce serait indigne et honteux et rappellerait trop les théories démodées d' »Aulnay aux Aulnaysiens ». Et pourquoi pas  « la France aux Français »?

Nous avons fait le choix de nous ouvrir vers l’extérieur depuis nos prises de fonction, nous ne changerons pas de cap aujourd’hui, ne vous en déplaise Mr Chaussat.

Position un peu moins surprenante par contre de la part de Mr Gaudron et de ses affidés, historiquement hostile à toute aide sociales aux salariés sous couvert de neutralité.

On se souvient encore de ses déclarations le 11 mai 2012 dans le Parisien quand il annonçait « Il y a une usine de construction automobile de trop en France… » en parlant de PSA Aulnay.

Rien d’étonnant alors à ce que Mr Gaudron, auteur d’un rapport remis à Eric Besson le 7 mai 2012 entérinant la fermeture du site, devenant par là-même le porte-parole institutionnel de la direction de PSA, continue de balayer d’un revers de la main les dispositions prises par une majorité de gauche et solidaire pour aider les salariés.

Ce que propose Mr Gaudron avec son recours administratif c’est l’annulation pure et simple de la subvention, ouvrant la porte à une jurisprudence criminelle visant à faire annuler en chaîne les subventions précédentes. D’où vient donc cet acharnement contre les salariés?

Que proposez-vous donc élues et élus de l’opposition? Aurez-vous le cynisme de demander aux salariés le remboursement de la subvention alors même qu’une grande partie de ces subventions a été employées pour les salariés en détresse?

Alors que des villes de centre-droit comme Drancy et son maire Jean-Christophe Lagarde ont voté des subventions de même nature  pour les salariés de PSA, resterez-vous les seuls irréductibles à arborer une position archaïque?

Les élus Socialistes et apparentés, et nous en sommes persuadés toutes les forces de gauche de la ville avec nous, restent fermes et solidaires de cette décision et des salariés en lutte.

De plus la ville a mis en place un suivi social personnalisé pour les salariés de la ville travaillant dans l’usine et qui rencontrent des difficultés.

Oui nous agissons de toutes les manières possibles localement, à l’échelle du département et nationalement aux côtés des pouvoirs publics pour trouver des solutions.

Comme le bandeau présent depuis plusieurs mois au fronton de la mairie l’affirme nous restons plus que jamais aux côtés des salariés de PSA

Pendant que les droites se divisent et prennent des décisions contradictoires et parfois honteuses, nous traçons notre cap et le tracerons encore dans l’intérêt des forces sociales et des habitants.

Publicités

Tagué:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :