Commémoration du 8 mai 1945

Photo 8 mai 2013

Vous trouverez ci-dessous le discours de Martine Pellier à l’occasion des commémorations de la fin de la seconde guerre mondiale le 8 mai 1945.

Monsieur le Député, Monsieur le Maire,

Messieurs les Conseillers généraux et régionaux,

Mesdames et messieurs les élus,

Mesdames et messieurs les représentants d’association d’anciens combattants,

Mesdames et messieurs, les anciens combattants, et les membres de leur famille,

Mesdames et messieurs,

Il y a 68 ans, le 8 mai 1945 à 15h, la France retentissait au son des cloches de toutes ses églises tandis que le général de Gaulle annonçait la fin de la guerre en Europe et la capitulation de l’Allemagne nazie.

La fin de la guerre en Europe, c’est la fin du conflit le plus meurtrier de notre histoire, 65 millions de morts, la fin de l’abomination des camps de concentration et du génocide, la délivrance pour tous les peuples, alliés ou non. Car l’ennemi c’est parfois un dirigeant, un gouvernement, un système, jamais le peuple. Les civils sont toujours les premières victimes de la folie guerrière.

Sur 65 millions de morts, on compte 42 millions de civils, Français, Anglais, Américains, Russes, Allemands,….

Sur 23 millions de soldats tués, toutes les nationalités, tous les peuples : les habitants des pays en guerre mobilisés et laissant derrière eux leurs familles, les soldats des colonies arrachés à leurs pays et souvent envoyés à l’abattoir…

Enfin cette guerre, c’est celle de l’abomination : le massacre de masse méthodique, organisé, la volonté assumée d’extermination des juifs en tant que groupe ethnique mais aussi des opposants politiques, des homosexuels, des handicapés,… Plus de 5 millions de personnes ont péri dans les camps de concentration et d’extermination, dont nous ne connaîtrons sûrement jamais les vrais chiffres, probablement plus élevés.

La seconde guerre mondiale en plus de la folie d’un petit nombre, est aussi l’aboutissement d’un aveuglement de la communauté internationale, d’un refus de voir, de la peur bien compréhensible de voir un conflit mondial recommencer.

Le traumatisme de la première guerre mondiale a engendré la seconde c’est un fait historique incontestable.

Quels arguments ont utilisé les nazis pour rallier les Allemands à leur cause ?

L’humiliation du traité de Versailles, un préalable historique qui permettait de présenter le peuple allemand comme une victime des pays étrangers et la haine des juifs, responsables selon eux de tous les maux.

Un pays élevé en martyr, une haine concentrée sur une cible unique, l’atonie et l’immobilisme des autre pays, paralysés par  la peur du recommencement : voilà ce qu’ont été, et seront encore si personne ne s’y oppose, les préalables à l’affrontement des peuples.

Le sens de toute commémoration, c’est de rendre hommage d’une part mais aussi de tirer les leçons du passé, se souvenir pour ne pas recommencer.

« La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien » disait Edmund Burke.

L’inaction des hommes de bien, accepter de plus en plus de compromis, renier ses convictions par peur de ce que pourrait être l’avenir, voilà les raisons qui mènent à l’horreur de la guerre.

Aujourd’hui, dans le monde entier mais aussi dans notre pays, les haines ressurgissent, se focalisent sur  des populations selon leur couleur de peau, leur religion, leur choix de vie.

L’exacerbation des peurs revient, sous différentes formes, « un danger de civilisation pour certains », « une invasion » pour d’autres.

Mais la haine, la peur et la violence ne sont rien face à la force de nos convictions si nous nous souvenons et que nous refusons l’éternel recommencement de l’histoire.

Je refuse, et j’en suis sûr tous les républicains avec moi, de voir ressurgir des discours aux accents des heures les plus sombres de notre histoire.

Avec vous aujourd’hui nous commémorons, demain j’en suis sûr nous combattrons ensemble ceux qui sont et resteront toujours les ennemis de la République et de la démocratie.

Je vous remercie.

Publicités

Tagué:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :